Sculpter la matière en section d’outillage

Introduction

Pour concevoir une pièce dont l’outil pourra être conçu et réalisé sans trop de difficulté, il faut le faire en utilisant deux représentations :

Mais l’usinage coûte cher et les moyens à notre disposition sont de moins en moins importants. D’autre part, passer du temps devant la machine à percer des plaques d’éjection n’est pas la partie la plus intéressante du métier d’outilleur !

Problématique :

Comment faire en sorte que nos élèves aient un filtre «penser réalisation» efficace sans passer des heures devant la machine ? Sachant que :

  1. 1.     On ne fait plus une nomenclature à partir d’un dessin de définition coté de la pièce. On part d’un fichier CAO. Cela change tout dans la réflexion à avoir.
  2. 2.     D’autre part, on dispose d’une machine 5 axes qui permet en un seul posage la réalisation d’une grande partie de la pièce.
  3. 3.     On dispose d’un logiciel de FAO Mastercam qui permet de préparer le programme. Les interventions sur la machine deviennent minimes et simples (avec en main une procédure bien faite) et sont très peu intéressantes. D’autre part, c’est la matière qui coûte cher :
  • ·         Réglage de l’origine programme
  • ·         Monter les outils
  • ·         Positionner et fixer la pièce
  • ·         Usiner
  1. 4.     Les autres opérations, qui se passent en dehors de la machine, sont les plus importantes et si elles sont bien faites, elles mettent l’usinage au rang d’une simple formalité. D’autre part cela ne coûte pas grand-chose :
  • ·         Réaliser les nomenclatures de phases
  • ·         Choisir les stratégies d’usinage sur le logiciel FAO
  • ·         Choisir les outils et les conditions de coupe
  • ·         Choisir la mise en position et le maintient en position de la pièce
  1. 5.     Pour bien réaliser les opérations ci-dessus, il est malgré tout indispensable d’usiner suffisamment pour être capable de prendre en compte les problèmes d’accessibilité sur la machine, les problèmes de courses (rotation des plateaux en 5axes), les problèmes de vibrations (conditions de coupes, profondeurs de passes, comportements des différents types d’outil) …

 

1ère phase : cibler ce que l’on usine

En outillage, c’est l’empreinte qui est prépondérante. On le voit lors de la conception et on le retrouve logiquement lors de la réalisation. C’est cette partie que l’on usinera.

  • ·         Les volumes matières restent raisonnables.
  • ·         L’essentiel des difficultés d’usinages son concentrés sur cette pièce
  • ·         Deux empreintes permettent d’obtenir une pièce d’essai grâce à une pompe.

2ème phase : mener de front conception et méthode de l’empreinte

 


Cela permet de ne pas aller trop loin dans la conception avant de se rendre compte que c’est difficilement réalisable.

Les élèves risquent de tenir le discours suivant : « si j’attaque la FAO tout de suite alors que mon produit n’est pas finalisé alors je vas devoir la refaire de toute façon ».

A nous de les convaincre que s’ils finalisent leur projet avant de penser usinage, ils devront de toute façon refaire et leur projet et la FAO. Alors que là, ils ne passent pas de temps au fignolage du projet, ils font la FAO assez rapidement et ils finalisent leur projet ainsi que la FAO en ayant tenu compte des problèmes rencontrés lors de la première FAO.

 

Les élèves doivent très vite utiliser de front Solidworks et Mastercam.

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

 

Les @rts outillés s'adresse à tous les métiers de tradition technique tournés vers l'innovation,

l'innovation technique n'étant possible que par une remise en cause continuelle de la pédagogie par des expérimentations

mises en place dans l'enseignement professionnel et technique.

 

Flashcode

Suivez nous sur twitter

http://twitter.com/#!/lesartsoutilles

S'abonner à lesartsoutilles sur Twitter