Maxime Skrzypczyk

C’est une rencontre fortuite qui a amené Maxime dans notre établissement pour présenter son travail aux jeunes outilleurs. 

 

La problématique associée est   « Comment en tant que designer peut il aider les citadins à avoir un comportement plus proche des grands chefs cuisiniers en leur permettant d’être des acteurs de la production et de la création de leur matière première alimentaire.  » 

 

Suite à des recherches artistiques mais aussi botaniques au conservatoire de Milly la foret, Il construit une réponse design en proposant des pots dans lesquels pousseront des herbes aromatiques. Ces pots accompagneront sur la table les plats de grands chefs. Les gourmets pourront découvrir un assortiment de plantes très diverses effervescentes par exemple.

 

Et il faut aussi une belle image. On n’achète pas un livre de cuisine pour ses recettes mais bien pour les images qu’on y trouve.

 

Maxime saisit toutes occasions pour créer et il se laisse guider par ses penchants pour le chocolat mais aussi pour son amie opticienne. Il développe une charnière en fil d’acier autour d’une bille céramique.

 

Il travaille actuellement dans une entreprise du Gers fabricant des éléments de salle de bain et a été recruté pour son intérêt pour « le dessein du dessin » : la fabrication sérielle. C’est le cas de ces plateaux pour Air France

Cette présentation était l’affaire d’une petite demie journée; Mais Maxime est revenu et cela régulièrement pendant 1 an parce qu’à la fin de sa présentation, 3 élèves lui ont spontanément proposer de faire pour lui l’étude de réalisation de son projet Chef en Herbe.

 

Les élèves se sont très vite imprégnés des projets. Ils ont récupéré les fichiers modeleurs et ont fait rapidement des prototypes. ils ont proposé des modifications de formes et ont orienter les discussions sur les choix de matériaux.

Parallèlement, les élèves lancent les études d’outillages. Font des proposition à Maxime et prennent en compte les contraintes de Maxime : l’aspect (2) et aussi le cout !

Leur expérience d’usineur leur permet de relever le défi et d’apporter des solutions innovantes.

 

Pour le plateau le choix de maxime se portait sur du mélaminé.

Thomas avait découvert au Jec salon des composites un matériaux en fibre de lin et fécule de maïs. En stage il a travaillé dans une entreprise qui faisait des pièces en matériaux composites et du coup il propose à Maxime d’adapter le process RTM à ce nouveau matériau.

 

le couvercle doit absolument cacher la terre car les gens veulent manger bio mais ne souhaitent pas voir de terre à table !

Très vite le prototype du couvercle a cassé ! Bastien va donc inciter maxime à remettre en cause les formes.

Nous ne sommes plus en présence d’un projet collectif mais bien en présence d’une réelle collaboration car maxime et les élèves co-construisent en mobilisant leur intelligence ils ont l’intelligence collective.

 

Mais la machine est lancée. les discussions apportent de nouvelles idées sur de nouveaux produits, de nouvelles technologies comme ces jardinières thermoformée 

 

Dont voici l’outil

Le designer s’enrichit des compétences et des connaissances des outilleurs

 

Des idées de projets bien sur et une ouverture d’esprit par leur intermédiaire

 

Il apporte aussi l’image, le rendu réaliste des projets

Les élèves découvrent qu’un designer utilise le même logiciel qu’eux ! C’est une révolution ! Les projets ont pris une sacrée valeur ajoutée

 

Jonathan a sollicité Maxime pour mettre en valeur les projets de son équipe sur un panneau, sur une présentation.

 

Et le beau s’émisse partout même dans la froideur au coeur de l’outillage. Et en matière d’image et de communication Bastien a tout compris : lorsqu’il présente son travail à maxime il ne lui envoie pas de plan, pas de descriptions complexes… il lui envoi un outil, un bel outil design !

 

ses projets pour l'entreprise STRADOUR

Vos commentaires

Écrire commentaire

Commentaires : 0

 

 

Les @rts outillés s'adresse à tous les métiers de tradition technique tournés vers l'innovation,

l'innovation technique n'étant possible que par une remise en cause continuelle de la pédagogie par des expérimentations

mises en place dans l'enseignement professionnel et technique.

 

Flashcode

Suivez nous sur twitter

http://twitter.com/#!/lesartsoutilles

S'abonner à lesartsoutilles sur Twitter