Propositions suite à la réunion du 2 février 2006 au GIMEF

Points évoqués par le GIMEF et par les collègues : 

  • L’Education Nationale ne peut pas dans l’état actuel des choses (horaires, formations des professeurs, matériels…) fournir à la profession des outilleurs parfaitement opérationnels au sortir de la formation (ex : régleur sur presse, ressortiers…).
  • Par contre elle doit répondre à la demande des entreprises qui souhaitent recruter des jeunes outilleurs passionnés par leur métier, prêts à s’investir en France comme à l’Etranger pour, par exemple, encadrer la fabrication des outils à l’étranger (Europe de l’Est …) (Conception et mise au point faites en France).
  • Les sections d’outillage (BAC PRO et BTS) ont beaucoup de mal à recruter des élèves.
  • Ceux-ci sont démotivés et donc peu travailleurs.

 

Notre expérience et nos attentes (Fontaineroux) :


Nous formons des élèves de BAC PRO et de BTS. Ils sont motivés et fournissent par conséquent un travail très intéressant. Mais cela suppose une pédagogie particulière qui est essentiellement basée sur le travail par projet. Nous exploitons leur capacité à innover et leur goût pour la création. S’ils s’approprient le produit et le rendent beau (design), s’ils en sont fiers (renforcement positif), dans ce cas ils se prêtent au jeu et s’investissent vraiment dans un projet (conception et réalisation de l’outil) qui est techniquement viable (grâce aux conseils des entreprises qui les accueillent en stage).


Le Challenge est pour nous un outil particulièrement important pour plusieurs raisons : 

  • Il nous sert de support pédagogique.
  • La notion de Challenge renforce l’état d’esprit très positif des jeunes.
  • La date butoir permet aux élèves de travailler sous contraintes.

Mais il est actuellement illusoire voir « suicidaire » (pour notre capacité à rendre le travail sur le Challenge en temps et en heure, pour notre recrutement…) de vouloir motiver les élèves par un défi simplement technique (Challenge 2005 : emboutissage d’un cube !).

 

Il est impératif que les élèves s’approprient le sujet. Quand vous achetez un appartement, ce sera vraiment LE VOTRE quand vous aurez fait tomber une ou deux cloisons et que vous aurez tout retapissé…La tâche vous paraîtra presque agréable même le décollage de l’ancien papier peint qui s’enlève par morceau de 3cm² !

 

Les élèves fonctionnent de la même manière, ce sera vraiment LEUR projet quand ils auront fait un travail personnel de création sur le produit et sur l’outil à partir du cahier des charges du Challenge.

 

Ceci n’est que l’enrobage sucré qui permet d’avaler une pilule plus rébarbative « les connaissances techniques ».

 

Pour résumer


  • Défi technique mais pas seulement
  • Appel à la création (design) sur le produit à obtenir 

 

Valérie MARTY

Vos commentaires :

Commentaires : 0

 

 

Les @rts outillés s'adresse à tous les métiers de tradition technique tournés vers l'innovation,

l'innovation technique n'étant possible que par une remise en cause continuelle de la pédagogie par des expérimentations

mises en place dans l'enseignement professionnel et technique.

 

Flashcode

Suivez nous sur twitter

http://twitter.com/#!/lesartsoutilles

S'abonner à lesartsoutilles sur Twitter